Foire aux Questions

page suivante

 
 


La Foire aux Questions recense les interrogations les plus fréquentes.
Mais si vous n'avez pas trouvé votre réponse, alors posez votre question

 
Est-ce-que je passe beaucoup de temps à cette collection ?
Je ne consacre pas un moment particulier de ma journée à ma collection, celle-ci se développe à son rythme au fil du temps, au gré de mes trouvailles lors de mes promenades et de mes rencontres. En revanche la mise à jour de mon blog et de mon site me prend beaucoup plus de temps que la recherche de nouveaux wakouwas.
 
Globalement que m'apporte cette collection au quotidien ?
Cette collection est l'occasion pour moi d'avoir toujours un but dans mes sorties du week-end ou en vacances, avec la nécessité de rechercher toujours de nouveaux wakouwas. Ma collection représente un passe-temps sérieux : je dois la faire sans cesse évoluer au risque de me lasser de contempler toujours les mêmes sujets sans que rien de nouveau ne vienne bousculer l'ordre établi. L'instinct de chasse inscrit dans la nature humaine se manifeste dans toute son intensité chez le collectionneur à l'affût d'une pièce rare. J'éprouve un sentiment de plaisir après avoir déniché cette fameuse pièce rare jusqu'à la recherche d'une nouvelle.
 
Quel regard mon entourage porte t-il à ma collection ?
Mon entourage participe activement à la prolifération de ma collection et ne se sent pas du tout délaissé par l'intensité de ma passion. Mes proches n'ont pas un regard moqueur mais plutôt admiratif et encourageant, ils ne m'ont jamais fait de critiques. Je pense qu'ils sont fiers du sérieux de cette collection insolite, surtout depuis la parution d'articles dans des magazines de collectionneurs, et qu'ils n'ont pas envie comme moi qu'elle s'arrête. Je peux également compter sur mon entourage qui m'offre des wakouwas avec toujours une pensée pour moi lors de leur déplacement personnel ou professionnel en France et à l'étranger. Ma collection fait ainsi participer le plus grand nomble, la seule difficulté étant de me rapporter le modèle que je n'ai pas déjà.

Est-ce-que je suis à la recherche d'une pièce particulière, et pourquoi ? 
En avril 2006, un wakouwa vintage "David Crockett" édité par Walt Disney a été vendu sur un site de vente aux enchères au prix de 335 € avec sa boîte d'origine (oui, vous ne rêvez pas !). J'avais conservé sa photographie dans l'espoir de pouvoir  m'offrir ce modèle à un prix plus abordable. Et ô miracle ! ce jour est arrivé 5 ans après ma première découverte : Ce modèle figure sur mon 1er avis de recherche. 

Quelles sont les principales difficultés à collectionner les wakouwas ?
Tous les fabricants de jouets ne fabriquent pas de wakouwas, donc les boutiques n'ont pas beaucoup de choix à proposer et c'est donc toujours les mêmes modèles que l'on retrouve. Le collectionneur de wakouwas est donc frustré devant le peu d'offres.

Où est exposée ma collection et n'est-elle pas trop envahissante ?
Ma collection est exposée dans mon salon sur les étagères d'une bibliothèque et dans une vitrine fermée à clé pour mes modèles "vintage". J'estime que celle-ci n'est pas trop envahissante compte tenu de la petite taille des sujets. Mes wakouwas sont disposés sur des petits présentoirs de 4 niveaux en plexiglas (achetés dans une boutique spécialisée), ainsi ils prennent moins de place et sont joliments mis en valeur. Les personnes qui découvrent pour la première fois ma collection sont amusées et me demandent comment je fais pour dépoussièrer tout ce petit monde. A chaque fois, elles sont étonnées par le nombre impressionnant de mes "envahisseurs".

 

Est-ce-que je classe mes wakouwas en fonction d'une thématique ?
Ils sont classés par thèmes et par séries, et une fois qu'ils ont trouvé leur place ils sont le moins possible manipulés compte tenu de leur fragilité surtout les modèles "vintage". Chaque spécimen est numéroté à l'aide d'une minuscule pastille collée sous le socle, et est répertorié sur une liste dactylographiée où j'indique la date d'achat, le prix, la provenance. Je peux ainsi les compter plus facilement et garder une traçabilité.

 Est-ce-que je suis capable de réparer un wakouwa ?
La tâche me semble compliquée, c'est pourquoi je n'ai jamais essayé d'un réparer un. Mais si quelqu'un peut m'indiquer la procédure de montage, sans que cela soit un casse-tête, répondez-moi à l'annonce qui se trouve dans ma rubrique "Messages" à BESOIN D'AIDE.

Y a t-il un nouvel engouement pour ce jouet ?
Je constate avec satisfaction que ce jouet un peu désuet revient aujourd'hui dans l'air du temps. De façon générale, il y a un nouvel engouement comme pour tous les jouets en bois grâce à des entreprises comme VILAC (créée en 1911 à Morans-en-Montagne dans le Jura) qui perpétuent la tradition de la fabrication de jouets en bois de grande qualité en France.

Est-ce-que j'ai un univers de prédilection ?
Je préfère les modèles "vintage" des années 1945-1950, avec une prédilection pour les modèles en bois car j'imagine le travail des artisans de l'époque dans leur atelier en train de tailler des petites pièces en bois, les assembler et ensuite les peindre. Tout ce travail fait uniquement à la main rendait le jouet unique car chaque artisan ajoutait sa touche personnelle. Aujourd'hui, la machine a remplacé le travail manuel et la matière plastique a détrôné le bois, puisque beaucoup de wakouwas "made in China" sont fabriqués en plastique.


Comment devient-on collectionneur ?
Un collectionneur est surtout un amateur passionné : il devient collectionneur que par hasard parce qu'il a un ou plusieurs objets intéressants pour lesquels il a un coup de coeur qui se change vite en véritable passion. Alors il décide de collectionner en se procurant le maximum de pièces et là, soit il amasse, il accumule tout ce qui touche de près ou de loin à l'objet de sa passion, soit il sélectionne. Le but est d'en posséder le plus possible, de compléter même dans certains cas. Certains font même plusieurs collections.

 

page suivante



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement